Une première transformation naturelle et mécanique

L'extraction de la fibre se fait en deux étapes successives :

Le rouissage, un phénomène naturel

Rouissage à terre

Le lin arrivé à maturité est arraché par l'adhérent-liniculteur. Il est déposé à terre sous forme de nappe. C'est là que les micro-organismes et bactéries du sol, en condition d'alternance de pluie et de soleil, vont entamer la séparation des faisceaux fibreux (à l'extérieur de la tige) et des parties ligneuses (à l'intérieur de la tige). Les lins rouis sont ensuite enroulés et livrés à la coopérative.

Le teillage, un procédé mécanique

teillage

Le travail de la coopérative consiste à poursuivre l'étape naturelle de rouissage par un procédé de broyage exclusivement mécanique, qu'on appelle le teillage.

Les fibres sont alors définitivement séparés de l'écorce de la tige (anas).